La sphère digitale s’agite et panique

La sphère digitale s’agite et panique

Tout a commencé en décembre dernier, à l’annonce de l’évolution de l’algorithme Facebook. Le géant bleu va en effet privilégier les contenus des amis et de la famille plutôt que ceux des marques. Autrement dit, la chute du reach organique continue. Et vos messages en tant qu’annonceur apparaîtront nettement moins dans le feed de votre cible.

Et ce n’est pas tout ! Cette actualité a été suivie, la semaine dernière, par le lancement d’un nouvel adblocker chez le plus grand acteur du web. Sur le navigateur Google Chrome, les publicités jugées envahissantes ne seront plus visibles des utilisateurs. Car si les bloqueurs classiques ne faisaient pas le tri parmi les formats, l’outil natif de Google, lui, les filtre. Au revoir les pop-ups !

Alors qu’un sentiment de panique envahit certains bureaux, d’autres reçoivent les nouvelles comme une opportunité. Quand on sait qu’aujourd’hui plus de 58% des Français utilisent les réseaux sociaux, mieux vaut profiter de cette occasion pour accentuer notre créativité et produire des contenus toujours mieux adaptés à nos cibles.

On respire, tout va bien se passer !

Ces changements ne font que confirmer ce que vous savez déjà : être présent sur internet, c’est bien, mais avoir une présence avec une vraie valeur ajoutée, c’est mieux. Pour cela vous devez connaître votre cible sur le bout des smartphones. Adressez-lui des contenus émotionnels qui lui correspondent, et à fort engagement, pour conserver votre place dans son feed.

Ne soyez pas timides, faites le grand saut dans la diversification des contenus ! L’année 2018 sera, en plus de celle du chien, celle de la story. Instagram a réadapté le concept de Snapchat et rencontre un meilleur succès. Aussi les vidéos courtes resteront les favorites : on parle de snackable content. Non, vous ne croquerez pas votre smartphone (ce n’est, de base, pas très bon), mais vos contenus seront consommés comme des biscuits :rapidement, en allant à l’essentiel.

Enfin, l’année 2018 devrait nous réserver d’autres surprises. Les applications de messagerie instantanée ont un potentiel inexploité (seuls 20% des annonceurs les utilisent), sans parler de l’explosion de l’IA. Qui sait, peut-être que l’année prochaine nous vous enverrons un hologramme qui vous racontera tout ça de vive voix ?

Nous contacter

Une demande ? Une question ? Une remarque ? *champs obligatoires

Illisible ? Recharger captcha txt
vel, ipsum sed leo. libero ut ut