Idée #3 People love Adblock

Idée #3 People love Adblock

Le règne du matraquage publicitaire doit laisser place à l’ère du ciblage

Intrusive, inappropriée, fourbe, parasite, mal intentionnée… Les adjectifs ne manquent pas quand la parole est donnée aux internautes au sujet de leur perception de la publicité en ligne. Son omniprésence, à la base même du modèle économique sur lequel toute cette industrie est basée, a fini par alimenter un très fort sentiment de défiance de la part des internautes à son encontre. Bannières, contenus & articles sponsorisés, pop ups, influenceurs payés à vanter les mérites de produits ou services, pré-rolls… elle est partout, tout le temps.

De cette défiance est né Adblock, superstar des add-ons aux navigateurs web, garantissant une expérience en ligne privée de toute sollicitation publicitaire, ou presque. Bien intentionné, cet outil garanti aux internautes un confort de navigation qu’ils avaient quasiment fini par oublier, voire qu’ils n’avaient jamais connu (pour les plus jeunes). Seul ombre au tableau, et de taille, l’amélioration du confort de navigation impacte l’économie des sites sur lesquels ils naviguent, ces derniers étant ainsi privés d’une partie de leurs revenus publicitaires.

Allant dans le sens des utilisateurs, qui jouissent ainsi d’un plus grand confort de navigation, Adblock met intrinsèquement ce confort en balance, puisqu’il questionne le modèle (gratuit) sur lequel le web a été bâti. Et cette remise en question impacte directement les acteurs du digital, telles que les agences, qui ont désormais à relever le challenge de la pertinence et de la créativité pour continuer à garantir des résultats de campagne probants pour leurs clients.

Le règne du matraquage publicitaire est terminé et doit faire place désormais à celui du ciblage, et surtout du contenu de qualité : il ne suffit plus de diffuser un message via des bannières, via les réseaux sociaux ou via n’importe quelle forme de publicité pour qu’il se diffuse de façon exponentielle.

Bâtir un écosystème digital cohérent, proposer du contenu personnalisé, penser user centric, créer des partenariats pertinents, identifier les bons influenceurs ou encore savoir saisir de nouvelles opportunités est désormais vital.

Keep your eyes open !

pour ne rien rater…

ideas-5-1
Réseaux sociaux : les ¾ des internautes ne voit pas les publicités

74% des internautes français ne seraient pas atteints par les nombreuses campagnes de publicité que les marques s’évertuent à diffuser sur les réseaux… Cette étude menée par Odoxa, l’Usine digitale et L’Usine nouvelle nous offre de quoi se poser des questions !

ideas-5-2
Swiper
Avec Swiper, « Vous n’allez jamais autant aimer déverrouiller votre smartphone ». En exploitant un geste quotidien, cette application permet à quiconque le souhaite, de faire de l’écran de veille de son smartphone un espace publicitaire choisi, personnalisé et rémunérateur qui plus est !
ideas-5-3
Quand les bloqueurs se font bloquer
“Après le Washington Post, Forbes et Wired Magazine, c’est au tour du New York Times de déployer son bloqueur de bloqueur de publicités.” Parce que la gratuité n’est pas si gratuite à ce qu’il parait…
ideas-5-4
Réactions Facebook : commentées, critiquées et aujourd’hui personalisées
Dévoilées le 24 février dernier, les “réactions” Facebook ont inspiré de nombreuses marques qui ont commencé à percevoir tout le potentiel de ces nouveaux émojis. Mais elles ne sont pas les seules à s’être approprié ces nouveaux venus : les utilisateurs ont eux aussi fait preuve de créativité. Une extension pour navigateur permet de remplacer les nouveaux boutons de Facebook par la tête de Donald Trump, par des Pokémons ou encore par des émojis personnalisés.
Nous suivre
Nous contacter

Une demande ? Une question ? Une remarque ? * champs obligatoires

Illisible ? Recharger captcha txt